Le lieu - Faisons connaissance
 

Rachel et Philippe Roschy

Philippe et Rachel Roschy reprennent le célèbre Café du Boulevard à Fribourg, dès le 1er mai. Souhaitant préserver son âme, ils lui donnent une deuxième vie et le rebaptisent Brasserie Le Boulevard. Ils succèdent ainsi à la famille Equey qui l'avait tenu durant près de 45 ans, longévité record dans la branche. Au menu, des mets de brasserie côtoieront l'entrecôte du Boulevard et des hamburgers au foie gras. Au gré des saisons, on y dégustera aussi des moules, de la chasse ou un menu de Bénichon.

Le jeune couple réserve également une place de choix à la culture avec une forme de carte blanche au photographe Christophe Maradan, frère de Rachel, dont les clichés seront le décor principal de l'établissement.

 
 

Philippe Roschy, 32 ans, disciple de Didier de Courten et son épouse Rachel, 33 ans, se lancent dans une grande aventure: faire revivre le mythique Café du Boulevard à Fribourg. Alors que Philippe s'activera en cuisine, Rachel s'occupera de l'administration et travaillera au service en cas de besoin (elle conserve son activité de graphiste indépendante). Et le jeune chef a plus d'une corde à son arc. Avant un apprentissage chez Didier de Courten en Valais, il avait déjà à son actif une formation de boucher-charcutier. Il avait d'ailleurs été sacré meilleur apprenti boucher-charcutier du canton. A noter au passage qu'il est également le ls de Hubert Roschy, un Maître-boucher de la capitale fribourgeoise. Parfaitement bilingue, Philippe a travaillé durant 10 ans à temps partiel dans l'entreprise familiale. Il a également oeuvré durant une année et demie dans la cuisine de Pierrot Ayer au Pérolles. Mais une motivation particulière l'anime: « Avec Didier de Courten, j'ai appris une chose primordiale: aimer ce que lon fait et donner du plaisir aux clients. »

Enfant de la Basse-Ville, Philippe Roschy connaît déjà un grand nombre d'anciens clients du Boulevard. « Ce sont pour certains des amis de mes parents ou de mes grands-parents », sourit Philippe. Ainsi, le jeune couple souhaite préserver l'âme de l'établissement tout en lui apportant une touche de modernité, la leur. Côté ambiance, justement, ils ont gardé les boiseries et découvert un vieux parquet datant probablement du 19e siècle. Et le photographe Christophe Maradan, frère de Rachel, aura carte blanche pour exposer ses clichés argentiques noir-blanc. L'une de ses photos grand format (5m par 2,5 m) habillera l'un des murs alors que la paroi du couloir qui mène aux toilees sera transformée en « vitrine du Boulevard ». Christophe Maradan y exposera des photos de clients et de Fribourg, prises au gré des rencontres.

Au menu, tradition et modernité se côtoient aussi. Une forme de carte originale propose des plats qui seront cuisinés toutes l'année et une autre partie évoluera au gré des saisons. Ainsi, des mets de brasserie, tels que boudin, tripes, rognons ou encore choucroute croiseront la traditionnelle spécialité, l'entrecôte du Boulevard. Avec les beaux jours, le tartare de boeuf au couteau et le festival de salades (scampis au gingembre, museau de boeuf, chèvre chaud,....) feront des heureux. Sans oublier le cadre idyllique de la terrasse nouvellement repavée où 80 places sont prévues. Avec un menu du jour à 19,50 fr., Le Boulevard propose une cuisine authentique constituée de produits locaux. « Je ne veux pas faire du gastro », précise Philippe Roschy. Mais quand il met des hamburgers sur sa carte, le ketchup est fait maison et il les agrémente de foie gras...

Les amateurs de vin ne seront pas en reste puisque Le Boulevard proposera une demie-douzaine de grands crus au verre.

 
 
 
 
leboulevard.ch